La vie de Saint-Ser

Cet ermite, venu de Lyon, mena dans Sainte-Victoire une vie frugale, toute de contemplation et de prière. Le nom qui nous est parvenu, Ser, vient du latin servus qui signifie serviteur (de Dieu).

La réputation de sainteté de Saint Ser amenait vers lui de nombreux visiteurs. Cela portait ombrage à Euric, souverain wisigoth régnant sur la Provence. Le roi décida de faire périr l’ermite un jour de l’an 484. Servus eut les oreilles tranchées avant d’être décapité.

Une petite chapelle a été édifiée près de la grotte où habitait Saint Ser. Endommagée lors du grand incendie de Sainte-Victoire en août 1989, elle a été restaurée depuis. C’est un lieu de pèlerinage respecté en Provence (chaque lundi de Pentecôte), en particulier pour les personnes qui souffrent des oreilles…

enfantSaintSer